Widget Image

raconte l’histoire de femmes et d’hommes amoureux de l’océan, du surf et de son lifestyle. Entreprenariat, voyages, bien-être ou encore écologie, Ocean Soul est un condensé de petits bonheurs salés tout en simplicité.
 

Une dosette de Vitamin'Sea !

Articles populaires

Oceansurf - Weesurf

Weesurf, bien plus qu’une appli météo!

Weesurf c’est l’histoire de 3 potes qui ont créés une appli surf météo & services génialissime et simplissime. Cette app te propose une météo super complète avec les 3 paramètres importants pour un surfeur : vagues, vent et marrée.

Grâce à la carte interactive tu peux localiser tes spots de surf préférés en France et partout dans le monde, repérer où et quand surfer.

Weesurf t’indique également le type de vague, le niveau requis, les dangers, meilleures saisons, … Et si tu cherches un shop, un shapper ou une école de surf, ça aussi c’est indiqué. Top non ?!

Rencontre avec Maxime, un des fondateurs!

Oceansurf - Weesurf

Bonjour Maxime, merci de m’accueillir à Station F pour cette interview. Dis-moi, comment est venue l’idée de Weesurf?
Je suis parti en Australie et j’ai fait un trip de trois mois à Bali. J’ai cassé ma planche (de surf) et il n’y avait rien pour me dire où réparer la réparer. Même en demandant aux locaux, aux australiens sur place, sur internet…
Je me suis dit que ça serait bien qu’il y ait un service qui permette de référencer tous les petits tips du surf. Au début l’idée c’est ça, un tripadvisor du surf !

Quand avez-vous lancé WeeSurf ?
On a lancé la première app en février 2016. On a bossé dessus pendant un an. On avait les spots référencés. Mais il manquait tous les magasins, les écoles, les shapers, etc, on est tous allés les voir.

C’est-à-dire ?
Après la sortie de l’app, on est parti faire un tour de France avec Arthur. On a commencé à Trouville, voir Steeves de North Shore Casual, je me souviens très bien ! Et on a descendu toute la côte comme ça pendant 4 mois jusqu’à Hendaye.

Oceansurf - Weesurf

Qu’a permis ce trip de 4 mois ?
Surtout pour confirmer ce que l’on avait déjà répertorié et corriger. Mais surtout rencontrer plus de 400 écoles et magasins et plus de 1000 surfeurs pour leur montrer l’application, pour savoir ce qu’ils en pensaient, pour vraiment la construire avec eux.

Alors ? Quels ont été les retours ?
On s’est rendu compte assez rapidement qu’ils s’en foutaient totalement de notre app qui référençait les shops, les écoles, etc. Les magasins et les écoles étaient contents car ils étaient référencés gratuitement quelque part. Mais les surfeurs me disaient : « moi je m’en fous, j’ai ça sur google maps. Ce que je veux c’est la météo et les vagues ! » Point barre.

Quelles réflexions cela vous a apporté ?
Nous on se disait on ne va pas refaire de la météo, y ‘a déjà d’autres qui existent, on ne va pas réinventer la roue. Donc un peu creusé et continuer à parler aux utilisateurs.
« Sur Magicseaweed y’a ça et ça qui ne va pas, sur Windguru y’a pas la marée, sur ceci y’a pas ça… ». On a pris les retours de tout le monde, et on a commencé à sortir une app de météo un an après, en février 2017 mais cette fois sur la base des retours de nos utilisateurs.

Maintenant c’est ce que l’on fait et c’est une des grandes valeurs de Weesurf : on parle tous les jours à nous utilisateurs. Je leur écris avec mon adresse email perso, ils ont mon numéro de téléphone et peuvent m’appeler. On est hyper transparent, on parle beaucoup avec eux et on développe en fonction d’eux.

Quand on voit des sites qui n’ont pas changés depuis vingt ans, ça nous fait mal au cœur car il y a vraiment des choses que l’on peut améliorer et on se dit que ces outils-là ils ne sont pas vraiment pas adaptés aux users.

Oceansurf - Weesurf

En nombre d’utilisateurs, ça donne quoi ?
On a appris de nos erreurs. La première app que l’on a sorti en février 2016, pendant un an donc de février 2016 à février 2017 on devait avoir genre 2000 utilisateurs même pas. Et entre février 2107 et avril 2017, en moins de 3 mois on en a eu plus de 10 000. Ça a tout de suite décollé et on s’est dit : « bin ouais c’est ce qui fallait faire ! »

L’appli est gratuite. Si ce n’est pas indiscret, vivez-vous déjà du projet ?
Alors non, on ne vit pas du tout du projet. Nous-mêmes les fondateurs, on a commencé à se payer qu’en janvier donc après 3 ans seulement.

Quelles sont les prochaines étapes ? :
Maintenant que nous savons que le produit est satisfaisant et même si on va continuer à l’améliorer nous avons deux nouveaux objectifs :
1 : l’acquisition d’utilisateurs
2 : le modèle économique donc se faire de l’argent. L’appli va toujours être gratuite mais on va proposer un mode premium avec des fonctionnalités supplémentaires et actuellement en test, on peut déjà réserver un cours de surf.

Pour télécharger l’appli, c’est par ici !

21 novembre 2018
Le surf féminin vu par Leah Dawson
Je me suis demandée pendant des jours et des jours quel serait mon premier...
5 décembre 2018
Surftrip au Japon, ce qu’il faut savoir
Conseils et bonnes adresses : Kaifu River Mouth : pour les surfeurs avancés ; c'est à...

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *