Widget Image

raconte l’histoire de femmes et d’hommes amoureux de l’océan, du surf et de son lifestyle. Entreprenariat, voyages, bien-être ou encore écologie, Ocean Soul est un condensé de petits bonheurs salés tout en simplicité.
 

Une dosette de Vitamin'Sea !

Articles populaires

Oceansoul-Justine Australie

Surftrip en Australie, rencontre avec Justine!

J’ai eu le plaisir de discuter avec Justine, expat en Australie! Elle a la chance d’y vivre depuis février 2018 et de surfer tous les jours. Elle m’a raconté ce qui l’a poussé à partir, le choix de la destination, sa nouvelle vie où le surf prend une place importante. Elle a partagé de bonnes adresses pour votre prochain surf trip à Sydney : meilleurs spots, resto, hébergements ! Voici notre conversation.

Bonjour Justine, peux-tu te présenter? Comment es-tu arrivée à Sydney, en Australie!

Donc Justine 29 ans et 358 jours! Apres avoir vécue 10 ans à Bordeaux pour mes études de biologie j’ai du trouver une experience postdoctorale à l’étranger. Mon copain étant passionné de surf a mis ses conditions quant à la destination : où je voulais tant qu’il y fait chaud, beau et qu’il y a des vagues à moins d’une heure… Choix plutôt restreint en fin de compte !

Considérant d’abord la Californie, j’ai quand même contacté une des pointures dans mon domaine qui a installé son laboratoire de recherche à Sydney. Apres moults péripéties et une attente interminable, il m’a annoncé qu’il a pu me décrocher un contrat de travail de 4 ans à l’université de Sydney!

Suite a des galères de visa pour mon compagnon, je suis d’abord partie toute seule et me suis installée dans le mythique et animé quartier de Bondi beach.

Bondi Beach, légendaire ! Pourtant tu habites aujourd’hui à Manly, aux Northen Beaches. Que s’est-il passé?

La collocation à Bondy a été une très bonne expérience mais j’ai découvert rapidement une des difficultés de la vie d’expat: on passe son temps à dire au revoir aux gens 😓

Après 16 mois, deux apparts et 12 colocataires, nous avons décidé de migrer dans le nord de Sydney, vers Manly. Notre but :  s’éloigner des spots bondés de Bondi et espérer faire des sessions avec moins de 100 personnes au peak via toutes les northern beaches qui s’offrent à nous!!

Comment est la culture surf et son lifestyle là-bas?

On se plaignait déjà du monde à l’eau en France mais ici la saturation des spots est quand meme assez impressionnante dans des villes telles que Manly et Bondi où les drops et engueulades entre surfers sont super fréquents!

Le surf ici est plus que populaire, tout le monde en fait! C’est normal d’avoir ses 4 boards dans son garage et il est banal de voir des families entières aller se faire une petite session tous ensemble! Ce qui nous a marqué dès le départ : le niveau à l’eau et les petits hauts comme 3 pommes qui replaquent des gros aerials comme si de rien n’était 😅

Qu’as-tu ressenti les premières fois où tu as été à l’eau?

La première fois que j’ai été surfer avant le boulot j’ai halluciné sur le monde! Je pensais avoir réalisé un exploit en me levant à 6h du matin pour aller à l’eau mais en fait c’est la norme ici ! Du coup maintenant, pendant la belle saison où le soleil se couche suffisamment tard, j’essaie autant que possible d’aller surfer en rentrant du boulot. C’est dans ces moments où je sors en courant du bus pour enfiler ma combi et rejoindre les potes à l’eau que je me rends compte de la vie privilégiée que l’on a ici!

Quels types de planche surfes-tu?

J’ai d’abord fait mes premiers pas sur un longboard Barland de 8ft en France. Et suite à un accident et une belle frayeur je suis repassée ici à une board Foamie de 7ft en attendant de reprendre confiance.

N’étant pas encore à l’aise en surf dans les conditions de plus de 2ft et quand il y a beaucoup de monde au peak, j’alterne avec le bodyboard. C’est beaucoup plus safe et ça me permet de pouvoir quand même aller à l’eau le plus souvent possible. Je ne suis pas sûre d’avoir vraiment compris comment ils mesurent la taille des vagues ici, mais les premières sessions à « 2feet » annoncées (60cm) ont été pour le moins surprenantes avec des séries d’un bon mètre 20 qui nous pétaient dessus.

Quels sont tes spots préférés?

On a rapidement acheté un van pour silloner les spots et partir le plus souvent possible en weekend camping! C’est une vraie religion ici avec des bbq ou « barbies » électriques en libre service installés un peu partout. L’endroit parfait pour passer le weekend est la réserve de Kilalea au sud de Sydney, qui possède the Farm, un de mes spots préfères!

Sinon j’aime bien le spot de Longreef à 10min en voiture de Manly. Il a tendance à être moins peuplé car moins abrité donc souvent moins clean. Avec plusieurs expositions sur les northern, il est très rare de ne pas pouvoir se mettre à l’eau. Il y a à peu près toujours de quoi surfer.

Passons aux bonnes adresses! Où peut-on bien manger à Manly et Bondi ?

On a découvert les « Poke bowl », plats hawaïens à base de poisson cru avec une multitude de trucs dedans! C’est super tendance à Sydney actuellement.
Avec une importante communauté est-asiatique, on trouve également une quantité de bons petits restos Thai Vietnamiens et Indonésiens un peu partout… Sydney a une vraie culture de la bonne bouffe et du café. Timeout.com.au indique plus souvent des nouveaux restos à tester que des expos par exemple!
Manly et Bondi sont de véritables temples de la healthy food avec beaucoup de légumes et fruits frais partout et une proportion de végétariens et végans parmi les plus importantes du monde je pense… C’est pas au niveau de Byron Bay mais pas loin !

Et pour dormir?

Le coût de la vie à Sydney est très élevé, tout particulièrement les loyers. La collocation est le standard ici. Il y en a pour tous les âges et pour tous les budgets, de la maison avec des chambres partagées entre 4 backpackers au loft luxueux partagé entre deux trentenaires actifs. Pour ceux qui comptent rester au moins une semaine au même endroit, louer une chambre dans une colloc peut être une bonne idée. Il y a plein d’adresses sur airbnb ou sur craigslist (l’équivalent du boncoin australien). Sinon sur Manly et Bondi, on trouve facilement une auberge de jeunesse pour les budgets plus serrés.
Mais le mieux est encore de louer un van pour découvrir les environs, les différents spots, remonter la côte jusqu’à Byron Bay voire plus loin! C’est magnifique!

J’espère que le parcours de Justine vous à inspirer et donner envie de partir en Australie ! Vous avez toutes les bonnes adresses pour un prochain surftrip 🙂
Si comme elle vous êtes sur place ou revenez d’OZ, n’hésitez pas à partager vos spots favoris!
23 septembre 2019
Communauté surf à Paris, les adresses à connaître
J’ai habité plus de 8 ans à Paris et il faut dire que c’est...

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *